A la une, changement climatique, Environnement

Journée internationale des espèces menacées: Alerte rouge pour le Vautour à tête blanche au Mali !

Le monde entier célèbre, chaque année, le 11 mai, la Journée internationale des espèces menacées. Au Mali une quinzaine d’espèces d’oiseaux sont menacées de disparition. Sur liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le Vautour à tête blanche est dans une position inquiétante.

15 espèces d’oiseaux sont menacées au Mali, la première de ses espèces est le Vautour à tête blanche. Ce charognard qui vit dans la région Ouest du Mali principalement à Kayes est victime de trafic sur les frontières Mali-Mauritanie. La triste particularité du vautour à tête blanche est la rapidité de son déclin.

Présence du Vautour à tête blanche en Afrique

 En 2007, le monde scientifique considérait encore le vautour à tête blanche comme «vulnérable». Mais, en 2015, on s’est rendu compte du danger qu’encourait Trigonoceps occipitalis. On estimait jusque-là, sa population entre 10 à 18 000 individus, cependant des études récentes ont révélé que le nombre véritable serait plutôt aux alentours de 5 500 têtes.

90 % des déclins de vautours sont directement imputables à l’action humaine. Ils sont empoisonnés par des braconniers pour éviter le signalement de leur présence par les tourbillons de charognards. Le vautour séché est utilisé dans la pharmacopée traditionnelle pour conjurer le mauvais sort. Il serait efficace dans la guérison de pathologies comme la drépanocytose. Au Nigéria, rapporte le site Mongabay, il est utilisé dans le fétichisme pour augmenter la réussite d’entreprises commerciales, pour accroître les revenus de parieurs et pour améliorer les résultats scolaires des enfants.

Vendu entre 50 000 et 100 000 FCFA, au grand marché de Bamako, le Vautour est très recherché. Lorsque les commerçants de vautours séchés se ressoudent à vous parler,  ils affirment que c’est au Burkina voisin qu’ils partent chercher l’animal tué et séché pour le vendre ensuite au Mali.

Situation du Vautour à tête blanche sur la liste rouge de l’UICN

Sur la liste rouge de l’UICN, le vautour à tête blanche est classé comme «Particulièrement menacé ». C’est la dernière étape avant celle dite de la « disparition de l’espèce dans la nature ». Alerte rouge donc pour le Vautour à tête blanche au Mali !

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire