A la une, Santé

Josiane Yaguibou, UNFPA-Mali: «16 millions $ investis dans la planification familiale permettent d’économiser 68 millions $»

Le Mali a lancé, jeudi dernier, la 13e édition de sa campagne nationale de la planification familiale. Josiane Yaguibou, la  représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a saisi l’occasion pour souligner l’importance de ce combat.

Pendant un mois, des équipes sillonneront les villes du Mali pour donner des conseils et distribuer gratuitement les méthodes contraceptives. Un million de personnes ont été touchées par la campagne précédente. Elle a permis à 160 000 femmes, selon Robert Schmidt de l’USAID, d’avoir accès aux services de contraception.

Lire aussi: Fibrome utérin: Quel traitement contre cette maladie silencieuse qui touche deux femmes sur quatre au Mali?

L’espacement des grossesses permet de réduire le risque de mortalité maternelle et infantile. Au Mali, on estime à 26% le nombre de femmes mariées qui souhaiteraient  bénéficier de la planification familiale mais qui n’y ont pas accès faute de services de planification familiale. Pour relever ce défi, les partenaires du Mali aident à l’accès à la planification familiale.

Dans son allocation, Josiane Yaguibou a indiqué la nécessité de l’intensification de la campagne pour une large adoption de la planification familiale. Car, elle favorise, selon la  représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population au Mali (UNFPA), la maîtrise des charges  économiques dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’emploi. Aussi, Josiane Yaguibou affirme que 16 millions $ investis dans la planification familiale permettent d’en économiser 68 millions $.

« Une jeunesse responsable et engagée en faveur de la planification familiale »

Un certificat décerné à Keita Aminata Maïga

Le thème de cette 13e édition est: «une jeunesse responsable et engagée en faveur de la planification familiale, un moyen pour atteindre le dividende démographique». La cérémonie de lancement de la campagne était présidée Keita Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat. Le ministre de la Santé, le Pr Samba Sow était à ses côtés. Pour la Première dame du Mali, il est urgent de le taux national de 9% de planification familiale augmente. Car, «la maîtrise de la démographie est un facteur indispensable à l’émergence économique de tout pays», conclut-elle.

@mamadou_togola

Laisser un commentaire