Santé, vedette

Jeûne et santé: les recommandations du Pr Akory Ag Iknane

Quatrième pilier de l’islam, le jeûne est une période d’abstinence de 12 à 14 heures par jour. Une obligation pour tout musulman adulte et en bonne santé. Le professeur Akory ag Iknane, nutritionniste, explique les vertus de jeûne sur la santé.

Un palliatif au sport. Tout au long de l’année, la graisse s’accumule dans le corps humain. Surtout pour ceux qui ne pratiquent pas le sport. «Alors le jeûne permet à l’organisme de se débarrasser de cet excès de graisse» affirme Pr Iknane.

Chaque jour, un homme d’environ 60kg a besoin de 3000 kilocalories (Kcal), indique le nutritionniste. Pour une femme, on estime ce besoin à 2290 Kcal. 50 à 70% de ces énergies est utilisé pour le métabolisme de base. C’est à dire pour le fonctionnement du cœur, du cerveau, de la circulation du sang et pour que la température du corps reste constante. Le reste de l’énergie est utilisé pour l’activité du jour. Une personne en-dessous de 1500 Kcal est en danger de mort.

Pour compenser ce besoin d’énergie, le prof Iknane suggère aux jeûneurs une alimentation équilibrée, diversifiée, saine et de manger à sa faim. «En temps normal, assure-t-il, il est déconseillé de manger des aliments trop gras. Mais pour observer le jeûne, il faut une alimentation équilibrée, de préférence riche en graisse pour le besoin énergétique journalier», conseille l’expert.

Le danger

Le moment faste pour les jeûneurs est l’heure de la rupture. Pour étancher la soif, on se jette sur l’eau. Très fraîche parfois. C’est le danger, assure Pr Iknane. «L’eau fraîche entraîne une diminution du calibre des vaisseaux. Il faut donc prendre une alimentation chaude et sucrée en plus des céréales et dattes». Le sucre, développe-t-il, combinera l’énergie perdue pendant la journée et ensuite prendre un plat résistant accompagné de fruits.

Le Professeur Akory Ag Iknane recommande aussi l’hydratation aux jeûneurs. Car, au Mali où il fait chaud, on perd quotidiennement 300 ml d’eau de sueur. Il est donc conseillé de boire suffisamment avant d’observer le jeûne et aussi à la rupture.

Koundé Cissé

Laisser un commentaire