A la une, Actualite Scientifique, Assainissement, LES BREVES

Gestion des déchets : A Bamako, une boutique achète des déchets plastiques

Installer des kiosques à déchets à Bamako, c’est l’idée de la Fondation Santé Environnement (FSE). L’initiative fait partie du projet « Bamako sans déchets plastiques » Un projet qui vise à redonner à la capitale du Mali, sa lointaine étiquette de ville coquette.

La Fondation Santé Environnement avec l’accompagnement des autorités notamment la mairie du district de Bamako, a lancé le projet Bamako sans déchets plastiques. Il vise à lutter contre la pollution due aux plastiques. Le projet s’est attaqué à la source du problème, c’est-à-dire les ménages.

Lieux de sensibilisation sur le respect de l’environnement, les kiosques permettront aussi de désengorger les dépotoirs d’ordures anarchiques. Aussi, l’initiative permettra, selon Salia Sokona, Président et fondateur de la FSE de lutter contre le chômage et la pauvreté en créant des activités génératrices de revenu dans le domaine de l’écologie. «Une économie circulaire sera développée. Les déchets plastiques collectés seront transformés en pavés», indique Yacouba Lompo, Coordinateur du projet.

-lire aussi- Maladie d’Alzheimer: Des chercheurs maliens découvrent une plante capable de lutter contre les maladies neuro-dégénératives

La commune VI du district de Bamako abrite le premier kiosque témoin. Il est prévu, au total, l’installation de dix kiosques à déchets dans des marchés de la commune VI, en raison d’un kiosque par marché. Grâce à un fonds initial, les ménages échangent leurs déchets moyennant la somme de 200 FCFA le kilogramme. A la longue, les déchets seront directement vendus aux unités de transformations formées par le projet. De plus, l’organisation du secteur est assurée par les collectivités locales.

-lire aussi- Qui est Pr Mahamoudou FAMANTA, nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique

En plus de la mise en place des kiosques le projet Bamako sans déchet, mènera une campagne de sensibilisation auprès de la population sur le danger de la pollution liée aux plastiques. Lors de la sensibilisation, les populations seront invitées à respecter et surtout à appliquer la loi interdisant l’usage des sachets plastiques.

Omar Sissoko

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation du JSTM

1 Comment

  1. Le problème c’est que au Mali sensibiliser la population n’est pas une mince affaire ils leur est très difficile de comprendre

Laisser un commentaire