Biographie

Gakou Salimata Fofana, première femme ingénieure du Mali

Diplômée de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Bamako (ENI) en 1981, Mme Gakou Salimata Fofana enseigne les mathématiques et la résistance des matériaux au Lycée technique de Bamako.

Mme Gakou Salimata fait partie de ces Maliens convaincus que le développement du Mali est lié à celui des sciences, des technologies et de l’innovation. «Les pays comme la Chine, le Japon ou l’Inde se sont développés par les nouvelles technologies. Donc, notre système éducatif doit approfondir le développement des filières scientifiques pour le bonheur de notre pays», indique-t-elle avec conviction.

Les sciences lui ont ouvert toutes les portes, même celles réputées infranchissables. Mme Gakou consacre chaque instant de sa vie à la vulgarisation des sciences et surtout à l’accès des filles aux filières scientifiques au Mali. Elle publie plusieurs ouvrages sur ces questions dont ‘’Femmes et Développement’’ et ‘’Accès et performance des filles dans les matières scientifiques au Mali’’. «Un seul doigt ne peut prendre un caillou». Gakou Salimata connait bien cet adage de chez nous.

Trois ans après sa première participation au 8e Congrès mondial des femmes-ingénieures à Abidjan, elle crée l’Association des Femmes Ingénieures du Mali (AFIMA). L’association compte aujourd’hui plus de 400 membres et a, à son actif, plusieurs acquis. Mme Gakou Salimata Fofana participe à l’organisation du premier camp scientifique des jeunes filles avec la fondation Pathfinder de Dr. Cheick Modibo Diarra. Rebaptisé Camp d’excellence, le camp, devenu mixte, dure deux semaines et s’achève par l’organisation de la Journée du bon élève, au Palais de Koulouba, retransmis en direct par la télévision nationale. «En 2016, nous avons eu une fille, première nationale au bac série science exacte avec 17,67 de moyenne. Qui dit mieux?», s’interroge-t-elle.

Son portrait complet dans le nouveau magazine du JSTM…

Mamadou Mariko, Journaliste scientifique

Laisser un commentaire