Environnement

Fourneaux et briquettes combustibles de « Yiriimex », des alternatives au charbon de bois

Pour sauvegarder la nature et diminuer l’émission de gaz a effet de serre ; le groupe «yiriimex »  a mis au point des fourneaux  améliorés et des briquettes combustibles. Une initiative qui permet de diminuer la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre.

Chaque année, le Mali perd environ 100 mille hectares de forêts à cause du déboisement. La promotion de la biomasse est une des solutions pour freiner ce déboisement sauvage. Le groupe « Yiriimex » a  fait de ce secteur son domaine de prédilection. Après plusieurs années de recherches, il a mis au point des fourneaux  améliorés et des briquettes combustibles pour réduire la pression sur notre flore.

Les briquettes combustibles sont fabriquées à partir des déchets agricoles et des sous produits de l’industrie du bois, explique Oumar Diallo, président directeur général du groupe.

Le groupe Yirimex-Sa fait la production de briquettes combustibles avec des fourneaux 100% biocombustibles à partir des déchets agricoles comme les coques d’arachides, les pailles de riz, les tiges de coton etc.

Le charbon de bois et le bois de chauffe constituent 81% de la consommation énergétique au Mali. En se lançant dans la fabrication des briquettes et de fourneaux qui fonctionnent à partir de ces briquettes, le groupe espère selon son PDG atteindre l’objectif

Zéro déforestation en 2030.

Le dispositif est composé de fourneaux métalliques installés sur une plateforme en banco protégée par des briques cuites. Le soubassement est muni d’une cheminée. Le dispositif de « Yiriimex » réduit de 50% la consommation du bois et fait gagner du temps pour la cuisson affirme, Mariam Koné une ménagère qui utilise les fourneaux et les briquettes du groupe depuis bientôt une année. Mieux, selon Oumar Diallo, la consommation de 100 tonnes de briquettes combustibles protège 6 hectares de forêts  et séquestre 130 tonnes de CO2.

Aux côtés de l’Agence Malienne pour le Développement de l’Energie Domestique et l’Electrification Rurale (AMADER), le groupe « Yirimex » entend répondre à l’insuffisance énergétique au Mali, en substituant au charbon et au bois de chauffe une énergie renouvelable et biocombustible, les briquettes biocombustibles biomasse. Le groupe envisage de former et de convertir les producteurs de charbon en distributeurs de briquettes biocombustibles. En y parvenant, il permettra non seulement de diminuer la coupe abusive des arbres mais aussi surtout réduira les émissions de gaz à effets de serre.

Sangoulé

Laisser un commentaire