A la une, Santé

Faux Kinkéliba ou Café nègre: la plante « amie » de la femme enceinte au Mali

Les femmes deviennent assez fragiles au cours de la grossesse. Au Mali, outre la médecine moderne, certaines se servent des plantes médicinales durant la grossesse. JSTM vous présente le faux kinkéliba, une plante qui lutte contre les vers parasites chez la femme enceinte.

Céphalée accompagnée d’une forte fièvre, courbatures, fatigue générale, douleurs musculaires avec parfois des éruptions cutanées. La grossesse constitue un moment difficile pour certaines femmes dont l’organisme affaibli contracte facilement les parasites. Cassia occidentalis de son nom scientifique,  le faux Kinkéliba en français est une plante qu’on retrouve le plus souvent à proximité des champs. Au Mali, elle est  connue sous le nom de « blambala  ou djenè» en bambara. Cette plante est connue pour ses bienfaits dans la médecine traditionnelle spécifiquement dans la lutte contre les vers parasites durant la grossesse. Blambala pousse presque partout dans le pays. Elle permet de lutter contre la toxoplasmose, un parasite que la femme contracte souvent pendant la grossesse.

Lire aussi – «N’Donkè », cette plante qui guérit les infections leucorrhées au Mali

La toxoplasmose est une infection due au parasite « toxoplastima gondi ». Cette maladie  s’attrape par le contact direct avec les animaux, le plus fréquent avec les chats. Elle est souvent l’un des parasites les plus rencontrés au cours d’une grossesse. S’il n’est pas traité, il ralentit la grossesse, affirme Dr Ousmane Diarra, phytothérapeute.

Pour l’utiliser, il suffit de prendre quelques feuilles du faux Kinkéliba, les bouillir dans trois litres d’eau et boire à l’aide d’un verre de thé matin et soir jusqu’à six mois, recommande l’herboriste Diarra. Toutefois, indique Diarra, la consommation doit être faite avec modération.

@Hadjiratou_Maïga

Laisser un commentaire