A la une, Environnement

Environnement: 7e conférence islamique des ministres de l’Environnement au Maroc

La Princesse Lalla Hasnaâ, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, le 25 octobre, au siège de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) à Rabat, la séance inaugurale de la 7e conférence islamique des ministres de l’Environnement.

Cette 7e édition se tient sous le haut patronage du roi Mohammed VI, sous le thème «Pour une coopération islamique efficace en vue de réaliser les objectifs du développement durable». Elle a été marquée par le message adressé par le roi Mohammed VI aux participants à cette conférence et dont lecture a été donnée par la Princesse Lalla Hasnaâ.

Dans ce message, le souverain a souligné que cette conférence «constitue une occasion privilégiée d’identifier les défis environnementaux de l’heure et de poursuivre la concertation et l’échange des expertises accumulées sur la thématique des changements climatiques», notant que ce phénomène représente une menace réelle pour toutes les nations, y compris les pays islamiques frères.

Le roi a affirmé à cette occasion que «le Royaume est engagé avec conviction et détermination aux côtés de la communauté internationale dans la lutte mondiale contre le changement climatique», ajoutant que cette volonté inébranlable s’est notamment manifestée à travers l’organisation, en novembre 2016 au Maroc, de la COP 22 qui a connu un succès retentissant au niveau mondial et s’est traduite également par la mise en chantier d’une politique volontariste visant à concilier les nécessités du développement économique avec l’urgence d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre, par la mise en place d’une économie faiblement carbonée.

Lire aussi – COP23 : Voici les lauréats 2017 du prix sur le changement climatique des Nations Unies

Cette séance a été marquée par l’attribution au roi Mohammed VI de l’Écusson d’Or de la Conférence, qui a été remis à Lalla Hasnaâ. Cette distinction est une reconnaissance des initiatives pionnières du souverain en faveur de la protection de l’environnement et du développement durable à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc. Quant à l’Écusson de la Conférence, il a été décerné à la première dame de la république du Mali, Aminata Kéïta Maïga, présidente de l’Organisation «Agir pour l’environnement et la qualité de vie au Mali», invitée d’honneur de cette séance.

Par ailleurs, l’ouverture de cette conférence a connu la remise du prix du royaume d’Arabie Saoudite pour la gestion environnementale dans le monde islamique aux lauréats de l’édition 2016-2017. Ce prix, dont la supervision est assurée par l’Autorité générale saoudienne de la Météorologie et de Protection de l’Environnement, et le Secrétariat général de l’ISESCO, se décline en 4 branches: meilleures recherches, meilleures applications de projets ou d’activités dans les instances gouvernementales, meilleures applications de projets ou d’activités dans le secteur privé et meilleures pratiques pilotes dans les Organisations non gouvernementales.

Récompensant 17 projets représentant 14 pays islamiques, ce prix est attribué aux meilleures recherches dans les différents domaines de l’environnement et du développement durable dans le monde islamique, et ce en reconnaissance de leurs contributions significatives en vue de concilier entre respect d’environnement et développement socio-économique, dans un cadre global et intégré permettant d’atteindre les objectifs du développement durable 2030 et en harmonie avec les valeurs islamiques appelant à la préservation des ressources naturelles.

Lire aussi – Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du développement industriel: « L’industrialisation du Mali ne se fera pas au détriment de l’environnement »

Signature d’un programme de coopération entre l’ISESCO et le Maroc

Par la même occasion, un programme de coopération au titre de 2018 et 2019 a été signé entre l’ISESCO et la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, afin de donner une nouvelle impulsion à la coopération entre les deux organismes. A son arrivée, la princesse Lalla Hasnaâ a passé en revue un détachement de la garde municipale qui rendait les honneurs, avant d’être accueillie par le directeur général de l’ISESCO, Dr. Abdulaziz Othman Altwaijri.

Par la suite, la princesse a été saluée par la secrétaire d’État chargée du développement durable, Nezha El Ouafi, le secrétaire général de l’ Organisation de la Coopération islamique (OCI), Dr. Yousef bin Ahmad Al-Othaimeen, le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Agriculture au royaume d’Arabie Saoudite, le président de la 6e conférence islamique des ministres de l’Environnement, Abdulrahman Bin Abdulmohsen Al-Fadhly et le président de l’Instance générale de la Météorologie et de la protection de l’environnement (PME) au royaume d’Arabie saoudite, Dr. Khalil bin Mosleh Al-Thaqafi.

La princesse Lalla Hasnaa a été également, saluée par le Wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Mhidia, le président du conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Abdessamad Sekkal, le président du Conseil préfectoral de Rabat, Saad Benmbarek et le président du conseil communal de Rabat, Mohamed Sadiki.

Lalla Hasnaâ a été saluée également par la première dame de la République du Mali, Aminata Maiga Keita.

h24info.ma

Laisser un commentaire