A la une, Agriculture

Engrais organique: le dispositif en silo meilleur compost, selon des chercheurs de l’IPR-IFRA de Katibougou

Des chercheurs Maliens ont pu déterminer le meilleur dispositif de compost dans les conditions soudano-sahéliennes du Mali. Ils ont comparé le besoin d’eau, l’accumulation de la matière sèche et la quantité de compost produit de trois types de composts. Leurs travaux ont été présentés au 10e Symposium Malien sur les Sciences appliquées du 22 au 27 juillet 2018 à Bamako.

«Etude comparative de différents modes de production de compost dans les conditions soudano-sahélienne du Mali (cas de Katibougou)». C’est le titre de cette étude menée par Sidiki Gabriel Dembélé, Alou Coulibaly, Aliou Badara Kouyate, Bourama Camara. Aujourd’hui, indiquent les chercheurs, la dégradation des sols de l’Afrique de l’Ouest, caractérisée par une baisse de leur fertilité et conséquemment de celle des rendements des cultures exigent des meilleures solutions pour un rendement meilleur.

Pour le maintien de sa productivité, des alternatives s’offrent aux agriculteurs notamment: l’utilisation de la matière organique (fumier, compost) et l’emploi des engrais minéraux et la restitution des résidus de récoltes au sol. Cependant, face à la quantité de déchets produite par les villes africaines, les chercheurs estiment qu’il faut utiliser ces déchets qui contiennent des «proportions énormes de matières compostables».

Méthode

Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont utilisé les matériaux suivants: balle de riz, sciure de bois du caïcedrat, fiente de volaille, contenu estomacal des ruminants, compost mûr d’une année. Trois modes de production du compost ont été expérimentés: production    en    fosse; production en tas et production en silo. Les dispositifs ont été remplis par  couche  de  15  cm d’épaisseur par matériau, suivi d’un arrosage en abondance d’eau, de l’introduction  des bâtons d’aération, du recouvrement de plastic noir après le remplissage, du retrait des bâtons d’aération une semaine après remplissage.

En conclusion de leur étude, les cherches constatent que le dispositif  en silo est plus performant, en terme de: besoin d’eau, accumulation de la matière sèche et quantité de compost produit.

@Mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

1 Comment

  1. Bonjour à toute l’équipe
    Vous faites vraiment un travail remarquable pour la promotion de la science au Mali.
    Je suis un étudiant en agronomie à Katibougou.
    Si le journal scientifique pouvait ajouter des tutos expliquant les différentes techniques appliquées dans le domaine agronomie concernant ces genres d’activité ça allait nous faire plaisir.
    Bon courage à toute l’équipe

Laisser un commentaire