Economie, Environnement

Énergies renouvelables: la paille de riz une aubaine pour le Mali?

Le Mali comme bon nombre de pays africains multiplie les initiatives pour mieux faire face aux enjeux liés à l’énergie. Des dizaines de projets de centrale dont celle à base de résidus agricoles sont engagés.

«En 2020, le potentiel énergétique issu de la paille de riz atteindra  10 à 15% de la production nationale si tous les facteurs sont remplis». Indique le rapport final sur le projet « cartographie des ressources d’énergies renouvelables au Mali», dirigé par Dr Famakan Kamissoko, enseignant-chercheur.

Comme relayée, en 2014, par la Revue Malienne de Science  et de Technologie, l’étude a concerné la zone de l’Office du Niger. Une série de questions ont été soulevées sur l’usage de la paille de riz. Les informations recueillies auprès des riziculteurs ont permis d’évaluer la viabilité et la durabilité de cette ressource en énergie. La capacité des ressources lignocellulotiques concentre entre 2, 3 à  5 Mégawatt d’électricité. Toutefois, un contraste demeure entre les ressources disponibles et celles possibles. Au moment de l’enquête, 57 000 tonnes de paille de riz étaient disponibles sur une superficie de 77 000   hectares.

Avant d’être introduite dans une chaudière pour alimenter une centrale la paille doit être transformée en balle. Cependant, pour que cette source soit un créneau de production à large échelle, les chercheurs misent  sur 802 800 tonnes de paille, soit 78% de la superficie cultivée de l’office du Niger à l’horizon 2020.

Aly Bocoum 

Laisser un commentaire