Santé

Dr Tall Aissata médecin ophtalmologue à propos de la conjonctivite « Apollo ne provoque aucune complication oculaire et peut se guérir sans traitement » dixit la praticienne

Les yeux qui rougissent et qui pleurent,  une sensation de corps étranger ou de poussière dans les yeux et des sécrétions jaunâtres le matin au réveil. Tels sont,  entre autres,  les signes de la conjonctivite communément appelée « Apollo » au Mali,  nous explique Dr Aissata Tall,  ophtalmologue à l’Institut d’Ophtalmologie Tropicale de l’Afrique (IOTA). Selon la spécialiste,  on peut bel et bien guérir de cette affection sans traitement. Elle rassure que  cela ne provoque aucune complication oculaire si toutefois on respecte les mesures d’hygiène en se lavant les mains  à une fréquence élevée.  Avant de signaler que  sauf l’automédication peut être dangereuse, voire même dramatique.

Depuis plus d’un mois, les conjonctivites représentent 15% des consultations au CHU IOTA. Hautement contagieuse,  on peut également et surtout attraper Apollo par une contamination de l’œil par des mains suées. Elle touche toutes les tranches d’âge sans exception aucune.  Donc pour ne pas être capté par ce mal,  le spécialiste préconise de se laver les mains régulièrement quand on constate un picotement aigu et des yeux qui commencent à rougir.  L’évolution spontanée de la maladie se fait vers la guérison en quatre, cinq jours et voire plus. Elle a déconseillé les traitements traditionnels comme des décoctions de jus de citron, de lait maternel. « Aller chez le spécialiste est plus que nécessaire, si aucune amélioration n’est constatée pendant quelques jours »  a-t-elle précisé.

Causes de la maladie

Elle a précisé que la conjonctivite est une inflammation de la conjonctive qui est une membrane fine recouvrant la face antérieure du globe et la face postérieure des paupières.  D’ après elle « cette inflammation peut avoir plusieurs causes. Il y a les conjonctivites d’origine infectieuse qui peuvent être bactérienne virale ou parasitaire et les conjonctivites d’origine   allergique agression extérieure qui peut être post-traumatique. «  Les conjonctivites virales dues à un virus entérovirus  ont un potentiel assez épidémique comme Apollo » a-t-elle fait savoir.

Comment éviter la contagion

Pour éviter la contagion,  Dr Tall dissuade de ne pas se toucher les yeux, se laver soigneusement et régulièrement les mains. Il recommande de bien nettoyer l’œil, plusieurs fois,  par jour à l’aide d’une compresse stérile imbibée.

Pourquoi le nom Apollo

En Afrique, être atteint d’un Apollo, c’est avoir une conjonctivite, nous rappelle le spécialiste. En effet, indique-t-elle,  le lancement de la navette spatiale Apollo 12, en novembre 1969, a coïncidé avec une gigantesque épidémie de conjonctivite dans plusieurs pays d’Afrique, dont le Mali. Selon elle « la rumeur voulait alors que l’origine de la maladie venait des poussières ramenées par les modules lunaires ».

Ramata TEMBELY, Journaliste scientifique

Laisser un commentaire