A la une, Technologie

Djiguye : “la meilleure plateforme numérique pour les inscriptions universitaires au Mali” 

Une technologie made in Mali, créée par des mathématicien-informaticiens. La plateforme Djiguye, résout en un seul clic, toutes les difficultés de la Faculté des Sciences et Technique (FST) de Bamako.

« Si nous avons la volonté de faire avancer notre pays, des ressources humaines pour le faire existent » atteste Jacqueline Sogoba, docteur en mathématique et informatique à la Faculté des Sciences et Techniques (FST) de Bamako.

Selon la Chef Conceptrice de Djiguye, l’application est plus avancée que celle utilisée par campusmali. Djiguye est une plateforme développée en 2014, pour gérer automatiquement les relevés de notes des étudiants, de gestions des ressources humaines et de suppressions automatiques des doublons pendant les préinscriptions et les inscriptions universitaires.

« L’idée de départ, explique Dr Sogoba, était de faciliter les préinscriptions, les inscriptions et le paiement de la scolarité dans notre faculté ». Mais l’outil a su évoluer au bout de trois ans. De nouvelles rubriques se sont ajoutées, telles, intranet, stages et projets, gestion du personnel, annuaire pour connaitre en un seul clic tous les étudiants et personnels, anciens comme nouveaux de la faculté. Sur la plateforme Djiguye, l’enseignant a directement accès à la gestion des évaluations, la consultation des emplois du temps, des filières et des Unités d’Enseignement et des frais de scolarité.

Vue du formulaire d’inscription sur Djiguye

Interrogé par JSTM, le doyen de la faculté des sciences et techniques, Pr Fana Tangara se dit très satisfait du changement apporté par cette application à la faculté. « Autrefois, ajoute-il, on avait du mal à connaitre quel étudiant s’est inscrit, quelles sont les matières qu’il a validées, mais aujourd’hui, en un seul clic on a une vue globale de tout ce qui se passe dans notre faculté ».

L’outil a été développé par une équipe de quatre personnes, dont deux étudiantes, Kadiatou Djibo et Aminata Guye. Pour rendre un vibrant hommage, et surtout révéler le potentiel ingénieux de l’université, le nom de l’application est composé du diminutif des noms de nos deux étudiantes : Djibo et Guye (Dji-Guye).

«Ne refuse pas l’aveugle pour prendre le sourd-muet », si Djiguye est plus puissante que Campusmali, comme le souligne Dr. Sogoba, cette maxime doit interpeller les autorités à donner aussi plus de place, aux potentiels locaux qu’extérieurs.

@Mardochée B.

Laisser un commentaire