A la une, Education

DICAMES: l’opérationnalisation des archives numériques du CAMES en cours

Initié en 2017, le projet Dépôt institutionnel du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (DICAMES) est aujourd’hui une réalité. La plateforme accessible à tous compte déjà ses premiers textes.

Le Dépôt institutionnel du CAMES (DICAMES) est un projet mis en place le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), en partenariat avec le Département d’information et de communication de l’Université Laval. Le DICAMES est une plateforme qui vise la conservation et la diffusion de toute la production scientifique des pays africains francophones. Cette production y est librement accessible. Le projet renforce le programme Silhouette, en facilitant la création des listes des publications des candidats dans le cadre de leurs inscriptions aux programmes de promotions du CAMES (CCI, concours d’agrégation).

Le DICAMES a trois principaux objectifs à savoir: promouvoir et favoriser la compréhension et la solidarité entre les États membres; instaurer une coopération culturelle et scientifique permanente entre les États membres; rassembler et diffuser tous documents universitaires ou de recherche : thèses, statistiques, informations sur les examens, annuaires, annales, palmarès, information sur les offres et demandes d’emploi de toutes origines.

«Les géographes de Ouagadougou, au Burkina Faso, connaissent mieux la production scientifique européenne sur le Sahel que les travaux de l’Institut supérieur du Sahel à Maroua, au Cameroun, qui ne sont pas disponibles en ligne, encore moins ouverts», regrette, selon SciDev.net, le professeur Florence Piron, du département d’information et de communication de l’université Laval à Québec. Le projet, indique le chercheur, est une réaction à une conséquence paradoxale du mouvement international Open Access.

Neuf institutions pilotes

Neuf institutions du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Sénégal ont été choisies pour la phase pilote. Le projet est développé en collaboration avec l’Association pour la promotion de la science ouverte en Haïti et en Afrique (APSOHA) qui dispose d’une expérience en matière de libre accès de document en Afrique.

A ce jour, certaines institutions choisies pour la phase pilote n’ont toujours pas de ressources sur la page qui leur est réservée. Ce qui n’est pas le cas de l’Université Félix Houphët Boigny qui dispose sur sa page d’environs 200 ressources disponibles, classées par année, par auteur, ou encore par sujet.  A noter qu’aucune institution malienne ne fait partie de cette phase pilote.

Mamadou TOGOLA

Consulté ici les Directives du DICAMES, l’archive scientifique du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.