A la une, Environnement

Des sites naturels de l’UNESCO menacés par le changement climatique

En 3 ans, le nombre de sites naturels inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO exposés à des dégradations liées au changement climatique a presque doublé. 

A l’occasion de la COP 23 qui se tient à Bonn jusqu’au 17 novembre, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) souhaite attirer l’attention des dirigeants sur la dégradation des sites naturels classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO. 

7% sont en danger critique

Parmi les 241 sites naturels classés, l’UICN en décompte 62 directement menacés par le changement climatique. En tout, cela correspond à 29% des sites, et 7% sont en danger critique.

On trouve notamment le Wulingyuan en Chine, le parc national des Everglades aux États-Unis, le parc national des lacs de Plitvice en Croatie, ou encore la réserve de biosphère du papillon monarque au Mexique. Ces sites de notre patrimoine mondial doivent directement faire face à la montée des océans, à la pollution, à l’augmentation des températures, à la déforestation, et à d’autres dégradations climatiques.

Outre les conséquences liées au changement climatique, est également pointé du doigt la mauvaise gestion et la négligence de ces sites.

Pour Mike Wong, Membre de la Commission des zones protégées de l’IUCN : « Le patrimoine mondial identifie ces zones, ces sites qui sont les trésors d’un pays particulier. C’est la fine fleur d’un pays », avant de terminer par cette question : « Le fait que nous pouvions profiter et connaître ces sites du patrimoine mondial est un privilège. Que pouvons-nous-faire pour nos assurer que les générations futures auront droit aux mêmes privilèges ? »

Francetvinfo.fr

Laisser un commentaire