A la une, Histoire (Articles revues), LES BREVES

Des chercheurs découvrent des traces d’anciens Denisoviens sur le plateau du Qinghai-Tibet

Des chercheurs chinois et étrangers ont annoncé qu’un fossile découvert sur le plateau Qinghai-Tibet appartiendrait aux anciens Denisoviens, qui vivaient il y a environ 160.000 ans.

La mandibule, ou mâchoire inférieure, a été découverte dans le district de Xiahe de la province du Gansu, dans la partie nord-est du plateau du Qinghai-Tibet, a déclaré Zhang Dongju, professeur assistante de l’Ecole des sciences de la Terre et de l’environnement de l’Université de Lanzhou qui a participé à la recherche internationale.

Les Denisoviens font partie d’un groupe d’hominidés qui ne sont actuellement connus directement qu’à partir de fossiles fragmentés, dont les génomes ont été étudiés à partir d’un seul site, la grotte de Denisova, en Sibérie, en Russie, selon un article publié jeudi dans la revue Nature.
Le spécimen de Xiahe est une preuve directe de la présence des hommes de Denisova hors des montagnes de l’Altai, a-t-elle expliqué. Les chercheurs ont utilisé l’analyse des protéines anciennes pour déterminer l’identité du fossile et ont conclu que la mandibule avait au moins 160.000 ans.
Les recherches indiquent que la population archaïque occupait le plateau au Pléistocène moyen et s’est adaptée avec succès à la haute altitude, bien avant l’arrivée de l’Homo sapiens moderne.

La moitié droite de la mandibule a été retrouvée dans la grotte karstique de Baishiya en 1980. Des fouilles récentes ont révélé la présence d’abondants objets paléolithiques en pierre et des os d’animaux taillés dans la grotte karstique de Bashiya.
Ces résultats fournissent des informations essentielles nécessaires à la recherche sur les Denisoviens, a déclaré Mme Zhang.

Laisser un commentaire