A la une, Biographie, Education

Décès de l’écrivain Seydou Badian Kouyaté à l’âge de 90 ans

Seydou Badian Kouyaté, auteur du célèbre roman ‘’Sous l’orage’’, nous a quittés, ce vendredi soir, à 23h. Un décès survenu deux ans jour pour jour après celui de son épouse. Les obsèques de Seydou Badian auront lieu le Jeudi 3 janvier 2019 à 16h, sur le Boulevard de l’indépendance !

Seydou Badian Kouyaté était sans doute connu pour son engagement patriotique et panafricaniste. Mais, au-delà de la politique, Seydou Badian Kouyaté est un célèbre écrivain dont certains écrits sont dans les programmes scolaires au Mali et dans plusieurs pays. Seydou Badian Kouyaté, c’est aussi des études de médecine notamment à l’université de Montpellier où, il mène sa thèse sur les traitements africains de la fièvre jaune.

Né à Bamako en 1928, Seydou Badian est l’auteur des paroles de l’hymne national malien «Le Mali». Sous la présidence de Modibo Keïta, il fut nommé ministre de la Coordination économique et financière; cependant, avec le coup d’État de 1968 et l’ascension à la présidence de Moussa Traoré, il fut déporté à Kidal avant d’être exilé à Dakar, au Sénégal. Associé depuis ses débuts au Rassemblement démocratique afro-soudanais, il a été retiré du parti en 1998 pour s’être opposé à une partie de son plan de refus de la reconnaissance de certaines institutions participant aux élections contestées.

En mars 2018, Seydou Badian reçoit le Grand Prix des Mécènes du GPLA 2017, en hommage à l’ensemble de sa carrière bibliographique. En 1965, il remporte le Grand prix littéraire d’Afrique noire.

Travaux:

1957 : Sous l’orage

1965 : Les dirigeants africains face à leurs peuples, Grand prix littéraire d’Afrique noire

1976 : Le Sang des masques

1977 : Noces sacrées

2007 : La Saison des pièges, Nouvelles éditions ivoiriennes et Présence africaine

@mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire