A la une, Agriculture

Culture d’arachide: Comment prévenir la contamination par les aflatoxines?

Produite par des champignons, les aflatoxines sont potentiellement dangereuses pour la santé humaine, en raison de leurs effets cancérigènes. Associées à la chaine de production d’arachide, elles constituent le plus grand danger. C’est pourquoi bien choisir la zone de plantation évite sa contamination.

Les arachides sont parmi les produits agricoles les plus sensibles à la contamination par les aflatoxines. « Du fait des défaillances dans le contrôle de l’humidité et de la température, Il faut être préventif, depuis la production de l’arachide jusqu’au stockage» explique le microbiologiste-biotechnologue Hamadoun Babana.

Au cours de la production, l’application d’une quantité suffisante de calcium aide la plante à renforcer la formation des gousses. Selon le Pr. Hamadoun Babana et son équipe, il est mieux d’accorder une grande préférence aux variétés à dominances des graines. C’est-à-dire celles qui produisent plus de graines à la récolte.

Lire aussi: Riziculture: Cinq méthodes efficaces de lutte contre les ennemis du riz

Lors de la récolte, il faut être prudent. Éliminer les plantes mortes suite à des attaques par les insectes. Et séparer les lots d’arachides récoltés des zones irriguées de ceux récoltés des zones pluviales.

Au Mali, Espagnol et Virginie sont les variétés d’arachides utilisées par les agriculteurs locaux. La variété Espagnol, la plus appréciée par les cultivateurs est beaucoup contaminée par les aflatoxines. «Lors du séchage, explique le Pr. Hamadoun Babana, il faut placer la plante complètement à l’envers dans le champ. Ce qui expose les gousses au soleil et au vent.» Quand vient l’étape du stockage des gousses, faites un tri. Stocker seulement les gousses bien développées et sans perforations. Éviter de remettre les graines dans de l’eau. Il est mieux de conserver l’arachide dans un endroit sec et bien aéré, avec une bonne couverture de plafond.

Mardochée B.

Laisser un commentaire