A la une, Ingénierie, Innovation

Conquête de l’espace: l’Union Africaine s’engage avec la future Agence Spatiale Africaine

L’Union Africaine est, désormais, engagée dans la course pour l’espace. C’est l’Egypte qui accueillera la future Agence spatiale africaine (ASA). Le rêve de l’ingénieur Burkinabè, Sékou Ouédraogo, auteur du livre « L’Agence Spatiale Africaine: Vecteur de développement » se réalise.

«Plus qu’un outil de propagande, l’accès à l’espace peut avant toutes choses concourir au développement du continent africain », écrit Sékou Ouédraogo, dans son livre publié en 2015. La création d’une Agence Spatiale Africaine (ASA), défendait-il, permettrait de prendre en compte les spécificités africaines en matière de développement. La maitrise de l’espace permettra aux Etats africains de garantir leur sécurité extérieure, de protéger l’environnement et d’assurer l’autosuffisance alimentaire aux populations.

Spécifiquement, explique le chercheur, la mise à disposition de satellites africains permettra d’améliorer entre autres: la lutte contre les inondations, la lutte contre la désertification, la lutte contre les épidémies de criquets, l’appui aux populations lors des tremblements de terre et éruptions volcaniques, la lutte contre la pollution de substances chimiques toxiques ou radioactives dans les fonds marins, de contribuer à la prévention des cyclones.

A la dernière Assemblée générale de l’Union africaine (UA), en janvier dernier, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont donné leur feu vert pour la création d’une Agence spatiale africaine. C’est l’Egypte, l’un des trois pionniers du continent avec le Nigeria et l’Afrique du Sud, qui accueillera le siège de l’Agence Spatiale africaine, dès cette année. Une bonne nouvelle pour le continent qui a lancé 31 satellites depuis 1998.

«Cette agence, c’est plus qu’une annonce, c’est une idée, une ambition et un positionnement par rapport au reste du monde. Il faut dorénavant compter avec l’Afrique dans le spatial», conclut M. Ouédraogo à notre confrère du journal Le monde.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire