Santé

Comment se débarrasser de la sinusite naturellement?

Un nez congestionné et une douleur au niveau des pommettes, c’est bien souvent une sinusite qui commence. Pour être soulagé, plusieurs traitements existent à adapter selon le stade de l’inflammation.

Une sinusite, qu’est-ce que c’est ?

Les sinus sont des cavités situées dans les os du visage et remplies d’air. Selon leur localisation, les sinus sont maxillaires, frontaux, ethmoïdaux ou sphénoïdaux. « Lorsque la muqueuse qui recouvre l’intérieur de ces sinus est inflammatoire, que les orifices qui les font communiquer avec le nez s’obstruent, ou quand il y a un liquide purulent ou non à l’intérieur, on parle de sinusite », explique le Dr Jean-Marc Juvanon.
La sinusite aiguë dure moins de quatre semaines, s’accompagne de maux de tête et est souvent consécutive à une infection virale des voies respiratoires ( un rhume ). Une infection bactérienne ou un abcès dentaire peuvent également être en cause.

La sinusite chronique est une sinusite qui persiste. Elle peut être accompagnée de suppuration, de la formation de polypes bénins (polypose naso-sinusienne) ou encore avoir une origine allergique (acariens, pollens, poils d’animaux, etc.).

Sinusite : tout le monde peut l’attraper ?

Les personnes allergiques et asthmatiques sont davantage sujettes aux sinusites. D’autres présentent une “fragilité” constitutionnelle des muqueuses respiratoires. Enfin, les personnes immunodéprimées ou qui souffrent de maladies du système respiratoire (par exemple, la mucoviscidose), sont plus sensibles aux sinusites, confirme le Dr Jean-Marc Juvanon.
Par ailleurs, il existe un certain nombre de facteurs favorisants, comme le tabagisme, actif ou passif, la pollution atmosphérique ou encore la prise de certains médicaments.  » L’aspirine , notamment, peut favoriser l’apparition de polypes naso-sinusiens », précise notre spécialiste.

Sinusite : quels sont les traitements recommandés ?

Bien souvent, les patients prennent pour une sinusite ce qui n’est qu’une simple rhinite. Ce qui peut donner lieu à des traitements surdimensionnés, alerte le Dr Jean-Marc Juvanon. Pour poser le diagnostic, outre les symptômes que décrit le malade, le médecin a besoin d’un examen endonasal (observation de l’intérieur du nez). Dans les cas plus compliqués, un scanner peut être nécessaire pour évaluer son étendue.

Mesures pour prévenir les sinusites

Certaines mesures permettent de réduire le risque de contracter la maladie une première fois, ou de nouveau, ou encore d’avoir une sinusite chronique. Pour l’essentiel, il s’agit de prévenir le rhume par les moyens habituels : « bien se laver les mains, éviter les contacts étroits avec les personnes enrhumées.  Prévenir les allergies en s’exposant le moins possible aux allergènes (animaux familiers, pollen, acariens, etc.) et aux polluants qui nous affectent habituellement. Avoir un mode de vie équilibré en ce qui a trait au stress, à l’activité physique, à l’alimentation, etc.

Éviter de fumer ou de s’exposer à la fumée de tabac, qui irrite les sinus. Consulter un médecin pour recevoir un diagnostic précis et prendre les mesures nécessaires pour traiter la sinusite permet généralement de prévenir les complications (méningite, ostéomyélite, etc.).

Ne pas insister auprès de son médecin pour recevoir des antibiotiques si ce n’est pas nécessaire. La plupart des sinusites sont d’origine virale ou allergique et ne peuvent donc pas être traitées par antibiotiques (qui ne combattent que les bactéries). Vous pouvez utiliser des huiles essentielles anti rhume ou sinusite. Une goutte d’huile essentielle de citron dans une cuillerée à café de miel ou d’huile végétale permet de renforcer son immunité ».

(Source : www.afrikmag.com)

Laisser un commentaire