A la une, Assainissement, Innovation, LES BREVES

Biogaz: A Bamako, une startup mise sur les déchets des WC

Le biogaz est une énergie renouvelable. Il s’obtient par le compostage des déchets biodégradables et fermentés afin de produire du gaz pour la cuisson. Biogaz Energie, une startup malienne a décidé d’utiliser les déchets organiques des ménages à Bamako pour produire du gaz combustible. Le projet a été présenté lors du Total Challenge Startupper 2019.

Écologique, fiable et économique, le biogaz est, selon le startupper Yacouba Santara, une bonne alternative aux bonbonnes traditionnelles de gaz butane. Le projet Biogaz Energie, indique l’entrepreneur et ingénieur Télécom, réduira la déforestation et permettra de gérer certains types de déchets à Bamako.

En 2014, dans le cadre de la mise en œuvre de son projet « Biogaz familial au Mali’’, la Fondation GoodPlanet rapportait que la consommation nationale d’énergie au Mali est largement dominée par l’utilisation de bois et de charbon (plus de 80%), suivie du pétrole (16%) et de l’électricité (3%). Les zones du Sud du pays sont par ailleurs soumises à une forte déforestation due à l’augmentation des besoins en surfaces cultivables. Pour lutter contre ce fléau, explique Santara, le biogaz est une bonne solution.

Aussi, avec une population de plus en plus grandissante, les problèmes de gestion des eaux de latrines sont récurrents dans les grands centres urbains. «Il n’est pas évident pour tout le monde de pouvoir décharger ses WC à tout moment », affirme Santara. Et d’ajouter: «Après la récupération de ces déchets, il n’existe pas de décharge finale et cela peut provoquer des maladies», ajoute-t-il, pour justifier la nécessité de son projet.

De la théorie… à la pratique

Si le pitch, à Total Challenge Startupper 2019, a convaincu le jury. La mise en œuvre du projet piétine. «Un prototype de Biogaz Energie est en construction», indique Yacouba Santara. Il devrait, explique l’entrepreneur, inciter les populations à adhérer à l’initiative. Le plus difficile, ajoute Santara, ce sera de réunir un minimum de 150 millions FCFA pour la construction d’une usine de production de Biogaz Energie.

Mariam Aldiou | JSTM.ORG

Crédit photo à la UNE: -SuSanA Secretariat-// Photo d’Illustration

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite du JSTM

Laisser un commentaire