A la une, Santé

Asthme: Zoom sur une maladie négligée, dont souffrent 14% des Maliens

Ailleurs, la journée mondiale de l’asthme a été célébrée mardi dernier. L’occasion de faire le bilan de la lutte contre cette maladie. Au Mali, la journée est passée sous silence. Le Professeur Yacouba Toloba, pneumo-phtisiologue à l’hôpital du Point G et enseignant-chercheur à la Faculté de médecine, fait le point d’une maladie «négligée» dans notre pays.

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires inférieures. C’est aussi une maladie héréditaire qui touche 30% des enfants dans un couple où l’un des deux parents est asthmatique. Si les deux parents sont asthmatiques, estime Pr Toloba, un enfant sur deux sera asthmatique. Aussi des études ont montré que l’environnement est un facteur de risque. Ainsi la prévalence de l’asthme dans les zones urbaines est plus élevée, notamment à cause de la démographie et de la pollution atmosphérique.

Au Mali, l’étude Isaac montre que la prévalence de l’asthme au niveau national est 14,09%. L’asthme atteint 10 à 15% des enfants et environ 5% des adultes. Une étude, allant de mai 2011 à avril 2013 dans le Service de pneumologie du CHU du Point-G, révèle que la maladie asthmatique représente 10,70% de consultation externe avec une prédominance du sexe féminin (67,2 %). Et la quasi-totalité des malades résident en zone urbaine.

L’asthme se manifeste par des crises de gènes respiratoires. Un autre symptôme de cette pathologie, explique Pr Toloba, est la toux. Le malade a une oppression thoracique et il tousse. L’étude du Service de pneumologie du CHU du Point-G a dévoilé que différents types de pathologies ORL aggravent l’asthme. L’étude recommande «la recherche et le traitement » de ces pathologies. Car, le traitement de l’asthme reste, à ce jour, symptomatique. «Actuellement, on parle plutôt du contrôle de l’asthme. Ce contrôle permet au sujet de faire de ses activités comme un sujet sain. Mais on ne guérit pas de l’asthme», atteste Pr Toloba.

Asthme… une maladie sous-estimée?

Pr Yacouba Toloba est catégorique: l’asthme est une maladie sous-estimée au Mali. Pour preuve, indique-t-il, 80% de la population ne savent qu’il y a une journée de lutte contre la maladie. «Certains trainent leur asthme depuis une dizaine d’année sans savoir qu’il y a un service spécialisé de traitement de l’asthme», indique-t-il. Pour l’expert, il y a deux raisons à cela. D’abord, il y a un défaut de lobbying médiatique. Ensuite, il y a un manque d’association des asthmatiques du Mali.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire