A la une, Santé

ANTIM: Bientôt un centre d’appel sur la reproduction maternelle

L’Agence nationale de Télésanté et de l’Informatique Médicale (ANTIM) s’apprête à lancer son centre d’appel pour mère – enfant. L’objectif du centre la diffusion d’informations liées à la santé de la reproduction maternelle et infantile.

Le centre d’appel est une plateforme Technologique Intégrée (PTI) dotée d’un numéro vert gratuit couplé à un serveur vocal interactif et d’un système automatique d’envoi de SMS et d’un site Web spécialisé. Le centre permettra aux femmes, adolescents démunis isolés ainsi qu’aux agents de santé, de s’exprimer et d’obtenir des informations sur la santé de la reproduction maternelle et infantile (SRMI). Le but est l’autonomisation de ces groupes par l’engagement citoyen afin d’abaisser le taux de mortalité et les complications dans le domaine de la santé maternelle.

Ousmane Ly, directeur de l’Agence nationale de Télésanté et d’Informatique Médicale (ANTIM) est très optimiste quant aux résultats de son projet « En permettant à la population et surtout aux femmes et adolescents vulnérables d’exprimer leur opinion en matière de santé maternelle et infantile, l’initiative va générer des connaissances exploitables qui vont supporter les initiatives et politiques sanitaires du Mali pour mettre en place un dispositif d’accès aux SRMI à l’échelle du pays, équitable et accessible à tous ».

Le projet est financé par une initiative canadienne pour un montant de 100.000 dollars (environ 50 millions FCFA). Il permet, selon Dr Ly, à plus de 10.000 adolescents (garçons/filles) dans le district  de Bamako et du cercle de Koulikoro « de jouir d’une sexualité saine et sécurisée » grâce aux informations du SRMI. Il permettre également à 3.000 femmes enceintes de bénéficier de services, soins et suivis maternels et périnataux. 25 écoles seront par ailleurs sensibilisées à Bamako afin d’intégrer dans leurs programmes scolaires un cours en matière de SRMI.

Abdoulaye Alfadi Sidibé

Laisser un commentaire