A la une, Bien-être

Alimentation des nourrissons de très petit poids de naissance: les Recommandations de l’OMS

Les recommandations qui suivent concernent spécifiquement les nourrissons de très petit poids de naissance, qui sont pas malades et présentant un poids corporel compris entre 1,0 et 1,5 kg.

Les nourrissons de très petit poids de naissance qui ne peuvent être nourris avec le lait de leur propre mère ou avec du lait humain provenant d’une donneuse devront recevoir une formulation pour nourrissons prématurés s’ils ne parviennent pas à prendre du poids avec une formulation pour nourrissons standard.

Il ne faudra pas donner régulièrement de fortifiants pour lait humain à base de lait de vache aux nourrissons de très petit poids de naissance nourris au sein maternel ou avec du lait humain provenant d’une donneuse (recommandation applicable dans les contextes où les ressources sont limitées).

Les nourrissons de très petit poids de naissance qui ne parviennent pas à prendre du poids malgré une alimentation au sein appropriée devront recevoir des fortifiants pour lait humain, de préférence à base de lait humain.

Les nourrissons de très petit poids de naissance devront recevoir 10 ml/kg/j d’aliments par voie entérale, de préférence du lait humain exprimé, à partir du premier jour de vie, les besoins liquidiens restants étant comblés par voie intraveineuse (recommandation applicable dans les contextes où les ressources sont limitées).

Les nourrissons de très petit poids de naissance nécessitant une alimentation par sonde gastrique devront recevoir des bolus alimentaires intermittents.

Lire aussi – Que faire pour éviter une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (OMS)?

Concernant les nourrissons de très petit poids de naissance devant être alimentés par sonde gastrique, cette sonde peut être mise en place par voie orale ou nasale, selon les préférences des prestataires de soins.

Chez les nourrissons de très petit poids de naissance devant être alimentés par une méthode orale alternative ou par sonde gastrique, il est possible d’augmenter les volumes alimentaires jusqu’à 30 ml/kg/j en surveillant attentivement la tolérance aux aliments.

Il s’agit d’un résumé des recommandations de l’OMS relatives à cette thématique nutritionnelle. L’ensemble complet des recommandations est présenté dans les directives et les documents d’orientation de l’OMS.

who.int

Laisser un commentaire