A la une, Café scientifique

9e édition du café scientifique: Comment assainir avec les nouvelles technologies?

La 9e édition de Café scientifique a lieu, jeudi dernier, au Centre de Formation en Energie et Développement Durable (CIFED) à Badalabougou. Le thème de cette édition était «l’assainissement et les nouvelles technologies».

Dans son exposé, le conférencier Diango Cissé a d’abord défini l’assainissement comme étant «l’ensemble  des techniques d’évacuation et de  traitement des déchets solides et liquides». Selon lui, quatre facteurs sont à l’origine des problèmes liés à l’assainissement: les causes humaines; les causes techniques; les causes matérielles et les causes naturelles. Cette dernière cause peut être due à la chute des feuilles ou des branches mortes. Ainsi, les  problèmes  de  santé; les problèmes  environnementaux; les problèmes  économiques et les problèmes  sociaux surgissement à l’absence de l’assainissement.

Séance d’échange avec le public

Selon l’ingénieur en Génie Civil et Rural,  la  ville  de  Bamako  produit  en  moyenne 2 500 à 3 000 m3  de déchets  par jour. Ce qui correspond à  une masse  de  1 500 tonnes de déchets par jour. Pour assainir donc Bamako, explique-t-il, rien de tel que de faire appel à la technologie. Le conférencier a présenté un prototype de machine de traitement des déchets solides qu’il a lui-même inventé. Une machine à double vitesse capable de séparer les éléments solides, d’extraire  l’engrais organique et de détruire les éléments non décomposés.

Machine Bogorêt

A la fin de son exposé, le conférencier Diango Cissé s’est prêté aux questions des publics. Avant d’interpeller tout le monde par cette formule: «Nettoyer  c’est  bien;  ne pas  salir  est  mieux

Jstm.org

Laisser un commentaire