A la une, Technologie

4ème édition de la Compétition Panafricaine de Robotique: Quatre équipes du Mali sont à Accra

Le Ghana abrite, du 3 au 6 juillet 2019, la Compétition Panafricaine de Robotique(PARC). Une vingtaine de pays africains dont le Mali prendront part à cette compétition, sous le thème «Défis Solubles: la construction des villes intelligentes africaines».

La PARC est organisée entre les élèves et étudiants africains pour stimuler leurs innovations et leurs créativités dans les domaines scientifiques, techniques et technologiques. Plus qu’un concours la Compétition Panafricaine de Robotique se veut un espace d’apprentissage et d’échange entre la jeunesse africaine. Pour participer à la PARC, une première sélection est faite au niveau de chaque pays.

Ainsi, grâce aux efforts conjugués du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de l’École supérieure d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme (ESIAU) et de la société DIAKITE ROBOTICS, les équipes maliennes, vont concourir dans les quatre leagues du PARC, à savoir: TECH League (niveau collège), MAKERS League et STAR league (niveau lycée), ENGINEERS League (niveau Université).

Lire aussi – Robotique: les petits génies du Mali dominent la PARC 2018

Différents concepts et innovations seront proposés par les équipes maliennes lors de cette rencontre panafricaine à Accra. Parmi ces propositions, il y a le projet de parc écologique ou encore le foyer naturel «Espace Yirisso» de la ligue Makers. Le foyer naturel espace Yirisso est un espace naturel écologique moderne et connecté ou la présence des arbres et de la nature prédomine. Le parc sera doté de plateforme numérique facilitant sa gestion et son entretien. Ainsi des parkings connectés, des espaces de tri de déchets, des poubelles connectées et des systèmes d’arrosage numériques seront développés et exploités dans le foyer espace Yirisso.

Ces innovations  pensées et présentées par des lycéens maliens sur une maquette sont à l’origine du mot de satisfaction du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. En effet, à la fin de la cérémonie de démonstration des équipes maliennes, le Pr Mahamoudou Famanta déclare: «Tout n’est pas mauvais dans notre système éducatif.» 

Omar Sissoko

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation du JSTM

Laisser un commentaire