A la une, Technologie

4e pont de Bamako : Les algorithmes d’apprentissage peuvent-ils aider à trouver un meilleur emplacement ?

S’il devait y avoir un seul nouveau pont à Bamako, Prof Hamidou Tembiné estime que le meilleur emplacement n’est pas forcément celui désigné par les autorités. Présent à Bamako dans le cadre du 19e Forum de Bamako, le chercheur a partagé ses premiers constats avec JSTM.

Pour trouver le bon emplacement, le chercheur estime qu’il faut une équipe pour prélever les données de la circulation pendant plusieurs mois. Les données devront être analysées par des algorithmes d’apprentissage profond (voir le lien ici) qui définiront le meilleur emplacement pour le 4e pont de Bamako. L’équipe, explique le chercheur, à défaut d’avoir accès aux caméras de l’Autorité routière, installera des capteurs thermiques à l’extrémité des deux ponts les plus fréquentés pour connaître, non seulement, le nombre de véhicules par tranche horaire qui traversent les ponts mais aussi étudier les habitudes des usagers, les vitesses de passage par voie, la longueur des files d’attentes et les temps d’embouteillages.

Selon les données prélevées lors de ses deux récents déplacements à Bamako, le chercheur estime que l’emplacement actuel indiqué par les autorités pour le 4e pont ne permettrait pas de résoudre le problème des bouchons à Bamako. A moins que plusieurs autres ponts, affirme Dr Tembiné,  ne viennent résoudre l’équation.

Lire aussi – Le saviez-vous ? Un scientifique malien récompensé par l’US Air Force pour ses recherches

En octobre 2014, une délégation chinoise avait visité ce qui devait être le site du quatrième pont de Bamako. A cette occasion, il a été annoncé que l’infrastructure sera érigée entre les quartiers de Baco Djicoroni Golf (rive droite) et Baco Djicoroni Para (rive gauche). D’une longueur d’environ 900 mètres, l’ouvrage devra être réalisé en 2×3 voies. Le coût n’avait pas été précisé par le ministre des Transports d’alors, mais ce dernier affirmait que l’infrastructure devait être opérationnelle avant fin 2018.

Lire aussi – Embouteillage à Bamako: Une appli mobile peut-elle aider à fluidifier la circulation?

Sur le site du Forum Invest In Mali, le coût de l’infrastructure est donné. L’investissement est estimé à 60 milliards FCFA, soit 120 millions dollars. Aussi, l’emplacement de l’infrastructure semble avoir changé. Le projet, détaille le site, porte sur la construction d’un 4e pont à Bamako « en amont du pont Fahd ». Il s’agit d’un pont autoroutier à péage sur le fleuve Niger.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove