A la une, Actualite Scientifique, Education

3e édition de la Fête des Sciences au Mali: les Sciences à la conquête des plus jeunes !

L’Université des Sciences Techniques et Technologiques de Bamako (USTTB) a abrité la 3e édition de la Fête des Sciences au Mali. La cérémonie d’ouverture des festivités, a eu lieu, ce jeudi, à l’Amphi I de la Faculté des Sciences et Techniques (FST). C’était sous la présidence de la ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique, en présence du représentant du Bureau de l’UNESCO à Bamako.

Initiée, en 2016, par le ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique, la Fête des Sciences au Mali a pour objectif de susciter la vocation scientifique chez les plus jeunes. «Aucun pays ne peut se développer sans les ressources humaines de qualité», a indiqué la Pr Assétou Founè Samaké, ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique. « Pour être au rendez-vous de la mondialisation, il faut développer les STI (Science, Technologie et Innovation)», clame-t-elle. On a vite compris, explique la Pr Assétou Founè Samaké, qu’il devenait urgent de faire quelque chose pour relever ce défi.

Lire aussi – FST: lancement, ce lundi, de la 2e édition de la fête des sciences

Pour motiver les jeunes à aller vers les sciences, le programme de la 3e édition de la Fête des Sciences était taillé sur mesure pour eux. L’espace Donia Kènè (espace du savoir), permettait le partage d’expériences entre les scientifiques aguerris et les scientifiques en herbe. Aussi, les organisateurs ont prévu des visites de labos et des démonstrations scientifiques pour chaque Département d’Etude et Recherche (DER) de la FST. Des concours, trois exactement, ont permis aux plus doués de mesurer leur talent de scientifique. Ainsi, 200 élèves ont pris part au Concours du Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI); 30 élèves ont participé au concours de l’École supérieure d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme (ESIAU); le Concours Club Unesco a mis aux prises les membres du Club Unesco.

Membre officiel de la commission d’organisation de la Fête des Sciences depuis la 1ère édition, l’UNESCO se réjouit des progrès réalisés par le Mali dans le domaine de la scolarisation des filles et surtout dans la motivation des jeunes filles à aller vers les filières scientifiques. «Nous sommes heureux que le Centre national pour l’éducation aux STEM et à la Robotique, appuyé par l’UNESCO, participe chaque année à la fête des sciences par les séances de formation sur la programmation et l’organisation des jeux concours auprès des élèves et étudiants dans le but de renforcer les capacités scientifiques et techniques des jeunes en compétences et visions de carrières dans les STEM», s’est félicité le représentant de l’UNESCO.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aussi, le représentant de l’UNESCO a mis l’accent sur les femmes, sous-représentées, selon lui, dans les filières dites STEM – sciences, technologies, ingénierie, mathématiques. Aujourd’hui, dénonce-t-il, les femmes représentent seulement 30% des chercheurs dans le monde.

@mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove