A la une, Actualite Scientifique

19e Concours d’Agrégation du CAMES: le Mali compte 8 nouveaux agrégés en Médecine

Le 19e Concours d’Agrégation de Médecine Humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine Vétérinaire et Productions Animales a pris fin ce 14 novembre à Libreville au Gabon. Le Mali était représenté par 13 candidats. A l’issue des épreuves qui se sont déroulées du 05 au 14 novembre, l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB) s’en tire avec 8 nouveaux agrégés en Médecine.

Sur 261 candidats venus de 14 pays, 217 ont été déclarés admis. Les admis maliens: Fatou Sylla, Ophtalmologie; Safiatou Niare Doumbo, Parasitologie; Mamadou L Diakité, Urologie; Oumar Diallo, Neurochirurgie; Hamady Traoré, Stomatologie; Aladji Seidou Dembélé, Anesthésie Réanimation; Aldiouma Guindo, Hématologie biologique; Abdoul Aziz Diakité, Pédiatrie. Deux dames (noms en gras) étaient présentes dans l’équipe du Mali. Elles ont chacune été première dans leur spécialité.

Le meilleur lauréat du 19e Concours d’Agrégation de Médecine Humaine, Pharmacie, Odontostomatologie, Médecine Vétérinaire et Productions Animales est Dr GADJI Macoura, spécialité « Hématologie biologique » de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (voir image). Il a reçu le Prix André GOUAZE 2018. Un prix qui porte le nom du professeur agrégé d’Anatomie et Neurochirurgien des Hôpitaux André Gouazé. Ce prix, attribué pour la première fois en 2010, rend homme à ce Français qui a œuvré, toute sa vie, pour le rapprochement avec les pays d’Afrique et le développement de la formation médicale et paramédicale dans les pays francophones.

Lire aussi – Distinction: le Malien Diola Bagayoko élu membre de la Société Américaine de Physique

Le plus bas taux d’admission…

Avec 8 candidats admis sur 13, l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako obtient 66.67% de taux d’admission. C’est le plus bas taux de ce 19e Concours d’Agrégation du CAMES, après celui de l’Université de Douala qui obtient le taux d’admission de 50% avec seulement deux candidats. Même si, l’Université de Thiès (Sénégal) est à saluer à cause son taux d’admission de 100% avec ses 7 représentants, l’Université Felix Houphouët- Boigny (RCI) force l’admiration. 45 de ses 49 représentants ont été déclarés définitivement admis, soit un taux de réussite de 91.84%. Au total, 24 universités africaines ont pris part à cette compétition.

Presque 36% des candidats maliens ont échoué à ce concours. Un taux d’échec «assez élevé » comparativement à d’autres pays. C’est du moins, ce que pense la Communauté scientifique malienne. Pour des jeunes Enseignants-chercheurs rencontrés par le Journal Scientifique et Technique du Mali, le Comité pédagogique de la Faculté de Médecine et Odontostomatologie doit être interpellé. Il faut, préconisent-ils, qu’il y ait plus de rigueur dans l’encadrement.

@mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis le Red Chef du Journal Scientifique et Technique du Mali. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire