A la une, MSAS-PLUS-ARTICLES

10è édition du Symposium Malien sur les Sciences : Bakary Sacko invite les maliens à venir découvrir « la crème du monde scientifique »

1998-2018, la Société Malienne des Sciences Appliquées (MSAS) fête ses 20 ans d’existence. C’est sous le thème: « MSAS 20 ans déjà : Analyse des modèles de coopération scientifique Afrique-Diaspora». Pourquoi le choix de ce thème? 20 ans après, quels sont les acquis de cette organisation ? Le Pr Bakary Sacko, Vice-président du MSAS et président du Comité local d’organisation répond aux questions du JSTM.

D’où est venue l’idée de création du MSAS (Malian Society of Applied Sciences) ?

Malian Society of Applied Science, MSAS en Anglais ou encore Société Malienne des Sciences Appliquées pour les francophones est née de la volonté de chercheurs maliens de la diaspora, qui ont nourri l’idée de venir animer des conférences au Mali ; afin de rapprocher les chercheurs résidents de ceux de la diaspora. Notre premier rassemblement a eu lieu le 11 Août 2000. C’est au cours de ce rassemblement que nous avons choisi de renouveler cette rencontre scientifique tous les deux ans.

A 20 ans d’existence, quels sont les acquis du MSAS ?

MSAS 20 ans déjà : Analyse des modèles de coopération scientifique Afrique-Diaspora est d’ailleurs le thème de cette année. Notre plus grande satisfaction, c’est premièrement le nombre croissant, et cela de manière très significative, d’articles scientifiques présentés durant le symposium ; autre satisfaction le nombre croissant de participants et la diversité de participants étrangers venant de tous les continents.  En effet, toutes les contributions et tous les articles scientifiques des conférences sont tous publiés sur le site du MSAS et les revues MSAS. Le MSAS compte un grand nombre de chercheurs de la diaspora qui sont en relation partenariale dans les Co-thèses organisées et encadrent des étudiants au niveau local. Nous avons également plusieurs scientifiques de la diaspora qui viennent donner des cours dans nos universités locales. Nos récentes analyses ont montré une vive motivation des professeurs résidants et que de plus en plus la culture scientifique est en train de s’ancrer au Mali. Le MSAS a beaucoup travaillé dans la formation sur les méthodologies de rédaction des articles scientifiques. Au cours de cette 10è édition, nous aurons l’occasion de présenter notre plan stratégique de développement des sciences.

Cette 10ème édition du symposium malien sur les sciences appliquées est l’occasion pour le Mali de venir découvrir toute la crème du monde scientifique. | Pr Bakary Sacko

Parler nous de la 10ème édition qui se tiendra le 22 juillet prochain. Quel est le contenu de cette édition ?

Cette 10ème édition du symposium malien sur les sciences appliquées est l’occasion pour le Mali de venir découvrir toute la crème du monde scientifique. Au cours de cette édition qui aura lieu du 22 au 27 Juillet au mémorial Modibo Kéita, nous allons passer en revue les vingt années de travail et de mobilisation scientifiques à travers une plénière qui y sera consacrée. Il aura des mini symposiums, des ateliers et plénières à partir du lundi 23 au jeudi 26 juillet sur l’Agriculture, les énergies renouvelables, l’environnement et l’eau, Ingénierie, Mathématiques, physique, chimie et applications, Santé publique et Pharmacopée traditionnelle, Santé et sciences de la vie, Sciences humaines et sociales et les Sciences de l’Education. Le mercredi soir nous aurons un dîner conférence à 19h. Il faut toutefois noter que la cérémonie d’ouverture aura lieu le 22 juillet au centre régional des énergies solaires (CRES) sur la colline de Badalabougou et les ateliers se poursuivront au mémorial Modibo Kéita. En outre, le jeudi 26 juillet, les lauréats du concours d’excellence en mathématiques et physique-chimie des lycées du Mali seront présentés lors d’une session spéciale au cours de laquelle d’éminents chercheurs et décideurs politiques débattront du thème « Quelle formation pour les scientifiques maliens de demain afin de répondre aux besoins réels du pays ? »

Des visites de laboratoires et de sites d’intérêt touristique et éducatif sont aussi au programme du symposium.

 

Propos recueillis par Mardochée BOLI

 

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants.

Laisser un commentaire